Chez Françoise ce prénom d'une dame aimée, est intimement lié à l'histoire de ce restaurant, depuis plus de 40 ans. "Françoise", de son vrai prénom Alfredine, avec monsieur Rousseau le propriétaire, firent de "Chez Françoise" l'un des endroits les plus courus de la capitale.

Pour l'exposition de Liège en 1937, monsieur Rousseau représentait la cuisine française. Il avait surnommé son stand, "Françoise, première cuisinière de France". Il obtint le premier prix. Déjà propriétaire du restaurant "Chez Rousseau", au 6 rue Papillon, monsieur Rousseau gérait également le restaurant de l'Assemblée Nationale lorsqu'en 1949, il se voit confier par Air France, la direction de ce restaurant situé sous l'aérogare des Invalides.
A l'époque, Air France voulait créer un restaurant tout spécialement pour ses voyageurs. En effet, le départ et l'enregistrement des bagages se faisaient directementaux Invalides et, c'est dans le restaurant que l'on annonçait les départs. Jouissant d'une situation exceptionnelle au coeur même de Paris, près de l'Assemblée Nationale, ce restaurant parisien sera le point de rencontre des premiers "voyageurs aériens". Il n'est pas de conte sans enchanteur. Très rapidement, ce magicien contribue à faire de "Chez Françoise" une légende. Monsieur Rousseau, personnage étonnant, doué d'un grand sens des relations humaines, concrétise son rêve : créer un restaurant pour les hommes politiques et la classe élégante parisienne où chacun se sent à l'aise.
   

   

 La cantine des Parlementaires" était enfin fondée; il lui laisse aujourd'hui son nom.
C'est donc des voyageurs du monde entier, des hommes de la finance et de la politique, du cinéma, de la musique qui ont fait la réputation de ce site à l'immense succès. Les journaux de l'époque décrivent à l'envie cette institution.

 

Monsieur Rousseau a su garder la faveur des gastronomes parisiens élégants et hommes politiques viennent nombreux. Difficile d'obtenir une table au déjeuner si l'on n'était pas un habitué. La coutume veut que chaque homme politique ait sa table, diplomatie oblige...
Il était de bon ton de s'y retrouver le dimanche midi; c'est alors un véritable rendez-vous de hauts-fonctionnaires, de journalistes, d'intellectuels, de politiciens. Pierre Mendès France, Raymond Oliver, la famille Servan-Schreiber, le gouverneur de la Banque de France, la mère de Françoise Sagan étaient des fidèles parmi d'autres. Brillamment lancé par monsieur Rousseau qui restera pendant 26 ans, Chez Françoise sera repris par une autre personnalité de la restauration, monsieur Demessence en 1975. Celui-ci apportera des embellissements au décor, mais surtout il est à l'initiative de ce fameux Menu Parlementaire, le seul sur la place de Paris. Tradition bien établie, les propriétaires de Chez Françoise ont su en faire un haut lieu parisien.